Logo INRS
English
Version imprimable
Logo Planète INRS

Philippe Apparicio et le nouveau logiciel Geo-Segregation Analyzer

Démocratiser la recherche en analyse spatiale
15 janvier 2013 // par Marianne Boire

Les non-initiés de la recherche en analyse spatiale n’y verront peut-être qu’une nouvelle application parmi tant d’autres. Mais pour les étudiants et chercheurs ferrés à cette méthodologie très utilisée en géographie sociale, c’est une véritable révolution! De quoi s’agit-il? D’un tout nouveau logiciel libre multilingue qui permet de mesurer et de cartographier la ségrégation résidentielle avec quatre fois plus d’outils que les logiciels traditionnels. Une révolution non seulement technologique, mais aussi démocratique puisqu’elle facilite le travail des universitaires des pays moins fortunés. Une innovation signée Philippe Apparicio, chercheur en géographie sociale et professeur en méthodes quantitatives, en systèmes d’information géographique et en analyse spatiale appliqués aux études urbaines au Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS.

 

Aussi humble soit-il, son regard ne ment pas : Philippe Apparicio est très fier de sa nouvelle création, le Geo-Segregation Analyzer. Et pour cause! Avec ce nouveau logiciel, il est maintenant possible de contourner les principales limitations que posaient les programmes semblables déjà existants, autant les logiciels dits « libres » que les produits commerciaux. « En analyse spatiale, il existe plusieurs logiciels libres, explique Philippe Apparicio, mais la plupart sont souvent complexes à utiliser. Les logiciels commerciaux, de leur côté, ne sont souvent pas à jour et mettent du temps à intégrer les plus récentes méthodes de recherche. » D’où l’idée de créer un logiciel réunissant un maximum d’outils tout en demeurant très convivial dans son utilisation.

 

Petit lexique méthodologique : quand Philippe Apparicio parle d’« indices de ségrégation », il fait référence à différentes méthodes qui permettent de mesurer, à partir des données issues du recensement, la « ségrégation résidentielle » au sein des quartiers d’une ville, comme la présence de ghettos multiethniques ou de secteurs très marqués par la pauvreté. « Les applications précédentes intègrent habituellement 5 à 10 indices, précise le chercheur, mais avec notre logiciel, nous avons réussi à intégrer 42 indices! »

 

Un logiciel multilingue et multiplateforme

En plus de quadrupler le nombre d’indices, l’équipe de Philippe Apparicio a également travaillé à ce que le logiciel puisse être utilisé par le plus grand nombre d’étudiants et chercheurs possibles dans différentes parties du monde. Résultat : le logiciel est disponible en 10 langues (français, anglais, espagnol, catalan, allemand, italien, portugais, créole, chinois et vietnamien). Philippe Apparicio a d’ailleurs profité de la diversité culturelle de l’INRS en mettant des étudiants étrangers à contribution pour la traduction du logiciel.

 

Philippe Apparicio a aussi fait le choix de développer le Geo-Segregation Analyzer en Java afin qu’il puisse être utilisé sur différentes plateformes (Windows, Mac, Linux). Et puisque le code du logiciel est ouvert, les utilisateurs ont également la possibilité d’y ajouter un autre indice de leur choix.

 

Pour Philippe Apparicio, il s’agit non seulement d’une percée technologique qui facilite le travail des étudiants du premier au troisième cycle, moins ferrés dans l’utilisation des logiciels conventionnels, mais aussi d’un levier démocratique pour les universités des pays en voie de développement. « Les licences pour les logiciels commerciaux sont très coûteuses, explique-t-il. Elles peuvent facilement coûter des dizaines de milliers de dollars. Avec notre logiciel, c’est complètement gratuit et très facile à utiliser. »

D’autres applications possibles

Pour l’instant, le Geo-Segregation Analyzer se limite à l’analyse – comme son nom l’indique – de la ségrégation résidentielle. Mais ce n’est qu’un début, car Philippe Apparicio projette déjà de l’adapter à d’autres thèmes de recherche : « C’est un projet pilote qui nous a permis de créer le noyau de notre logiciel d’analyse spatiale, mais on pourra par la suite rajouter d’autres modules afin d’aborder d’autres thèmes de recherche. »

 

Dans une prochaine étape, il est déjà prévu que le logiciel soit adapté pour faire de l’analyse de réseaux. Concrètement, il permettra de mesurer l’accessibilité des résidents d’un quartier à certains services, comme une clinique médicale ou un supermarché, afin de mettre ces résultats en lien avec certaines données socioéconomiques.

 

D’ici là, Philippe Apparicio surveille de près l’intérêt suscité par les internautes pour cette première version du Geo-Segregation Analyzer. Un intérêt qui n’a d’ailleurs pas mis de temps à se manifester : en moins d’un mois, le logiciel a été téléchargé plus de 400 fois dans sept pays différents. Et une personne a déjà contacté Philippe Apparicio pour lui offrir de traduire le logiciel en arabe! Parions que d’autres offres semblables ne tarderont pas à se présenter… ♦

 

 

Photo en haut de la page : Le professeur Philippe Apparicio est au cœur de Montréal, le mont Royal, pour les besoins de la photo. À l'arrière-plan, la ville s'éclaire à la tombée de la nuit.

 


Vous avez aimé cet article? Partagez-le.

Share

 

 

Contrat Creative Commons« Philippe Apparicio et le nouveau logiciel Geo-Segregation Analyzer : Démocratiser la recherche en analyse spatiale » de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues en contactant la rédaction en chef. © Institut national de la recherche scientifique, 2013 / Tous droits réservés / Photos © Christian Fleury

Articles récents

Urbanisation Culture Société

Webzine

Mieux répartir les brigadiers pour la sécurité des écoliers ...

Webzine

Une diplômée étudie les territoires de la production de « pot » au Québec ...

Webzine

Un diplômé facilite l'innovation canadienne et son exportation ...

Webzine

Des aménagements urbains adaptés aux piétons âgés… et aux autres! ...

Webzine

Surplus et surqualification des travailleurs canadiens en 2031 ...

Webzine

Cohabitation interethnique dans les quartiers de classe moyenne ...